Agostino Bonalumi

Virmercate 1935 – 2013

Agostino Bonalumi est né en 1935 à Vimercate.

Après des études en technique et mécanique, Bonalumi fréquente la jeunesse artistique milanaise. Il rencontre alors Lucio Fontana, Piero Manzoni et Enrico Castellani.

Prenant conscience de la fin du mouvement de l'art informel, il collabore à la revue Azimuth. Celle-ci prône l'abandon total de l'expérimentation artistique proposée jusqu'alors, envisageant un nouveau départ.

Ce retour à zéro, sorte de tabula rasa, est impulsé par des artistes tels que Manzoni, Castellani, etc. Ils choisissent d'utiliser le monochrome et de l'expérimenter (soulever, enfoncer ou encore froisser la toile) au travers de techniques variées, insistant sur le rôle de la lumière dans le façonnement de l'œuvre. Cette approche originale a un impact majeur dans l'histoire de l'art abstrait du XXème siècle et pas seulement pour la scène artistique italienne.

L'œuvre de Bonalumi, tout en s'ancrant dans la pensée artistique initiée par Manzoni, Castellani, etc. est considérée par plusieurs critiques comme singulière dans la manière dont l'artiste élabore et appréhende les jeux d'ombre et de lumière. L'artiste module la surface du monochrome par l'emploi de morceaux de bois et de métaux fixés à l'arrière de la toile, créant ainsi relief et tension sur la surface colorée.

Parallèlement à son travail pictural, l'artiste a développé une œuvre poétique tout aussi conséquente (six recueils de poésie entre 2000 et 2010).

En 1970, une exposition personnelle lui est consacrée à la Biennale de Venise.

Agostino Bonalumi est né en 1935 à Vimercate.

Après des études en technique et mécanique, Bonalumi fréquente la jeunesse artistique milanaise. Il rencontre alors Lucio Fontana, Piero Manzoni et Enrico Castellani.

Prenant conscience de la fin du mouvement de l'art informel, il collabore à la revue Azimuth. Celle-ci prône l'abandon total de l'expérimentation artistique proposée jusqu'alors, envisageant un nouveau départ.

Ce retour à zéro, sorte de tabula rasa, est impulsé par des artistes tels que Manzoni, Castellani, etc. Ils choisissent d'utiliser le monochrome et de l'expérimenter (soulever, enfoncer ou encore froisser la toile) au travers de techniques variées, insistant sur le rôle de la lumière dans le façonnement de l'œuvre. Cette approche originale a un impact majeur dans l'histoire de l'art abstrait du XXème siècle et pas seulement pour la scène artistique italienne.

L'œuvre de Bonalumi, tout en s'ancrant dans la pensée artistique initiée par Manzoni, Castellani, etc. est considérée par plusieurs critiques comme singulière dans la manière dont l'artiste élabore et appréhende les jeux d'ombre et de lumière. L'artiste module la surface du monochrome par l'emploi de morceaux de bois et de métaux fixés à l'arrière de la toile, créant ainsi relief et tension sur la surface colorée.

Parallèlement à son travail pictural, l'artiste a développé une œuvre poétique tout aussi conséquente (six recueils de poésie entre 2000 et 2010).

En 1970, une exposition personnelle lui est consacrée à la Biennale de Venise.

  • Blu, 1972, 180 x 160 cm, Détrempe vinylique sur toile extroflexe.

Blu, 1972, 180 x 160 cm, Détrempe vinylique sur toile extroflexe.

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe