Alberto Biasi

Padoue 1937

Alberto Biasi, né en 1937 à Padoue, est un des maître de l’Art Cinétique en Italie et est l’un des cofondateurs du Gruppo N en 1959 avec Ennio Chiggio, Toni Costa, Edoardo Landi et Alfredo Massironi au sein duquel il mène ses premières expériences « optico-dynamiques » qui l’amènent à participer dès 1960 aux expositions consacrées à l’art lumino-cinétique avec Enrico Castellani et Piero Manzoni mais aussi aux côtés d’artistes de Nouvelle Conscience Artistique ou du mouvement Nuove Tendenze (Nouvelles Tendances).

Son Œuvre est composée de travaux tels que ses Trame (Trames) constituées de superpositions de gazes de coton, de grillages ou de cartes postales qui sont tournées graduellement jusqu’à former des constellations variables et progressives. Mais aussi les Rilievi ottico-dinamici (Reliefs Optico-dynamiques) où se mêlent lignes et lumière, perçues de façon illusoire comme étant sur le même plan alors qu’espacées de quelques centimètres. Avec les Torsioni (Torsions), la toile est entièrement découpée en lamelles, puis recomposée avec ces dernières créant ainsi formes et torsions diverses. Pour le spectateur, ces torsions semblent se déformer en fonction de sa position face au tableau donnant ainsi lieu à des configurations géométriques qui semblent bouger. Viendront ensuite les Ambienti (Espaces), conçus comme des espaces d’expérimentation où l’image d’un dessin coexiste avec le réel, faisant naître chez le spectateur un sentiment d’instabilité visuelle, spatiale et temporelle.

Après la dissolution du Gruppo N en 1967, Alberto Biasi entame des recherches plus personnelles et crée les Politipi (Polyptiques), cycle plus complexe qu’il poursuivra dans les années 1980-90 et dans lequel s’immiscent progressivement des formes plus figuratives ainsi que de la couleur. Depuis le début des années 2000, Biasi a synthétisé ses recherches multiples qui ont contribué à la reconnaissance de l’art cinétique partout de le monde en réalisant notamment des Assemblaggi (Assemblages), principalement des diptyques et des triptyques faits de plastique et aux effets de couleurs impressionnants.

Outre les 12 expositions auxquelles il a participé avec le Gruppo N, Alberto Biasi a eu plus de 20 expositions personnelles et a participé à plus de 400 expositions collectives y compris la Biennale de Venise, la Biennale de Sao Paulo et la Quadriennale de Rome et plus récemment au Musée Tinguely à Bâle (2014) et à Venise à la Peggy Guggenheim Collection lors de l’exposition AZIMUT/H. Continuità e nuovo.

Alberto Biasi, né en 1937 à Padoue, est un des maître de l’Art Cinétique en Italie et est l’un des cofondateurs du Gruppo N en 1959 avec Ennio Chiggio, Toni Costa, Edoardo Landi et Alfredo Massironi au sein duquel il mène ses premières expériences « optico-dynamiques » qui l’amènent à participer dès 1960 aux expositions consacrées à l’art lumino-cinétique avec Enrico Castellani et Piero Manzoni mais aussi aux côtés d’artistes de Nouvelle Conscience Artistique ou du mouvement Nuove Tendenze (Nouvelles Tendances).

Son Œuvre est composée de travaux tels que ses Trame (Trames) constituées de superpositions de gazes de coton, de grillages ou de cartes postales qui sont tournées graduellement jusqu’à former des constellations variables et progressives. Mais aussi les Rilievi ottico-dinamici (Reliefs Optico-dynamiques) où se mêlent lignes et lumière, perçues de façon illusoire comme étant sur le même plan alors qu’espacées de quelques centimètres. Avec les Torsioni (Torsions), la toile est entièrement découpée en lamelles, puis recomposée avec ces dernières créant ainsi formes et torsions diverses. Pour le spectateur, ces torsions semblent se déformer en fonction de sa position face au tableau donnant ainsi lieu à des configurations géométriques qui semblent bouger. Viendront ensuite les Ambienti (Espaces), conçus comme des espaces d’expérimentation où l’image d’un dessin coexiste avec le réel, faisant naître chez le spectateur un sentiment d’instabilité visuelle, spatiale et temporelle.

Après la dissolution du Gruppo N en 1967, Alberto Biasi entame des recherches plus personnelles et crée les Politipi (Polyptiques), cycle plus complexe qu’il poursuivra dans les années 1980-90 et dans lequel s’immiscent progressivement des formes plus figuratives ainsi que de la couleur. Depuis le début des années 2000, Biasi a synthétisé ses recherches multiples qui ont contribué à la reconnaissance de l’art cinétique partout de le monde en réalisant notamment des Assemblaggi (Assemblages), principalement des diptyques et des triptyques faits de plastique et aux effets de couleurs impressionnants.

Outre les 12 expositions auxquelles il a participé avec le Gruppo N, Alberto Biasi a eu plus de 20 expositions personnelles et a participé à plus de 400 expositions collectives y compris la Biennale de Venise, la Biennale de Sao Paulo et la Quadriennale de Rome et plus récemment au Musée Tinguely à Bâle (2014) et à Venise à la Peggy Guggenheim Collection lors de l’exposition AZIMUT/H. Continuità e nuovo.

fleche-avenir fleche-passe