Serge Poliakoff

Moscou 1900 – Paris 1969

Né à Moscou en 1900, naturalisé français en 1962, Poliakoff a été l’un des plus important peintre de l’Ecole de Paris. Lors de la Révolution Russe en 1917, il part vivre à Constantinople puis à Paris, quelques années après, où il séjourna pour une grande partie de sa vie.
Il se forme à l’Académie Forchot et à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris.
Il fait plusieurs rencontres notamment avec Kandinsky et Robert Delaunay qui influenceront singulièrement son langage artistique. Ainsi, il passe de la réalisation de peintures académiques et figuratives, à l’exploration des couleurs et des formes de l’abstraction géométrique. Le peintre et sculpteur Otto Freundlich constitue également une importante influence dans le travail de Poliakoff.
Poliakoff s’impose bientôt avec une personnalité bien définie. Il invente des formes et des techniques avec une imagination inépuisable, à l’allure d’un vrai visionnaire. Durant les années 1940, son style est caractérisé par des tons sombres ainsi qu’une infinie variation de gris et de marron. Dans les années 1950, sa palette s’ouvre désormais aux tons brillants et aux contrastes les plus prononcés. Les œuvres de Poliakoff ont été exposées dans plusieurs expositions internationales et il obtient son propre espace à la Biennale de Venise. Ses dernières années ont été de plus en plus caractérisées par le retour à une palette plus intimiste et méditative et par un intérêt croissant vers la lithographie et les arts graphiques. Suite à une première crise cardiaque en 1965, la santé de l’artiste se détériore rapidement jusqu’à sa mort en 1969 à Paris.

Né à Moscou en 1900, naturalisé français en 1962, Poliakoff a été l’un des plus important peintre de l’Ecole de Paris. Lors de la Révolution Russe en 1917, il part vivre à Constantinople puis à Paris, quelques années après, où il séjourna pour une grande partie de sa vie.
Il se forme à l’Académie Forchot et à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris.
Il fait plusieurs rencontres notamment avec Kandinsky et Robert Delaunay qui influenceront singulièrement son langage artistique. Ainsi, il passe de la réalisation de peintures académiques et figuratives, à l’exploration des couleurs et des formes de l’abstraction géométrique. Le peintre et sculpteur Otto Freundlich constitue également une importante influence dans le travail de Poliakoff.
Poliakoff s’impose bientôt avec une personnalité bien définie. Il invente des formes et des techniques avec une imagination inépuisable, à l’allure d’un vrai visionnaire. Durant les années 1940, son style est caractérisé par des tons sombres ainsi qu’une infinie variation de gris et de marron. Dans les années 1950, sa palette s’ouvre désormais aux tons brillants et aux contrastes les plus prononcés. Les œuvres de Poliakoff ont été exposées dans plusieurs expositions internationales et il obtient son propre espace à la Biennale de Venise. Ses dernières années ont été de plus en plus caractérisées par le retour à une palette plus intimiste et méditative et par un intérêt croissant vers la lithographie et les arts graphiques. Suite à une première crise cardiaque en 1965, la santé de l’artiste se détériore rapidement jusqu’à sa mort en 1969 à Paris.

  • Composition, 1966, huile sur toile, 73 x 92 cm

Composition, 1966, huile sur toile, 73 x 92 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe