Robert Rauschenberg

Port Arthur 1925 – Captive Island 2008

Robert Milton Ernest Rauschenberg, né le 22 octobre 1925 à Port Arthur, Texas, est un artiste plasticien américain.

Après avoir étudié l'art aux Etats-Unis et à Paris, Robert Rauschenberg expose pour la première fois ses tableaux en 1951.

Les premières œuvres connues de Rauschenberg sont les White Paintings, exécutées au début des années 1950 et destinées, par leur parfaite blancheur, à refléter la réalité alentour. Elles influencent en retour John Cage, compositeur et ami de l’artiste, qui écrit en 1952 la pièce silencieuse 4’33.

Par la suite, Rauschenberg réalise les séries des Black Paintings et des Red Paintings, où de larges coups de brosses sont alliés à des collages et des objets collés sur la toile. Mais c’est l’effacement d’un dessin de Kooning en 1953 qui influence profondément l’artiste. Il rend visite à Alberto Burri à Rome et crée les Combine Paintings à partir d’une tentative de réécriture de l’art pour l’art (par l’ouverture totale). Ces Combine Paintings brisent ainsi la limite entre peinture et sculpture, et inspirent de nombreux artistes à la recherche d’expressions artistiques alternatives, comme les artistes de l’Arte Povera.

Il est considéré comme l'un des plus grands représentants de l'expressionnisme abstrait, tendance Néo-Dada et comme le précurseur du Pop Art, étiquette que l’artiste partage avec le peintre Jasper Johns, avec lequel il a une longue collaboration artistique.

Ses réalisations vont de la peinture à la gravure, en passant par la photographie, la chorégraphie et la musique.

A partir de 1962, Rauschenberg inclut dans ses peintures des photographies, transférées sur toile grâce au processus de la sérigraphie. Il ouvre ainsi l’œuvre à la question de la reproductibilité de l’image, au même moment qu’Andy Warhol. Comme les Nouveaux Réalistes en France, Rauschenberg pose la question de la différence entre l’objet d’art et l’objet du quotidien, et du rôle de l’artiste dans l’affirmation de l’art, à la suite de la réflexion pionnière de Marcel Duchamp.

En 2006, le centre Pompidou accueille pour la première fois ses œuvres dans une exposition baptisée « Combines ». Deux ans plus tard, Robert Rauschenberg décède à l'âge de 82 ans, à Captive Island en Floride.

Robert Milton Ernest Rauschenberg, né le 22 octobre 1925 à Port Arthur, Texas, est un artiste plasticien américain.

Après avoir étudié l'art aux Etats-Unis et à Paris, Robert Rauschenberg expose pour la première fois ses tableaux en 1951.

Les premières œuvres connues de Rauschenberg sont les White Paintings, exécutées au début des années 1950 et destinées, par leur parfaite blancheur, à refléter la réalité alentour. Elles influencent en retour John Cage, compositeur et ami de l’artiste, qui écrit en 1952 la pièce silencieuse 4’33.

Par la suite, Rauschenberg réalise les séries des Black Paintings et des Red Paintings, où de larges coups de brosses sont alliés à des collages et des objets collés sur la toile. Mais c’est l’effacement d’un dessin de Kooning en 1953 qui influence profondément l’artiste. Il rend visite à Alberto Burri à Rome et crée les Combine Paintings à partir d’une tentative de réécriture de l’art pour l’art (par l’ouverture totale). Ces Combine Paintings brisent ainsi la limite entre peinture et sculpture, et inspirent de nombreux artistes à la recherche d’expressions artistiques alternatives, comme les artistes de l’Arte Povera.

Il est considéré comme l'un des plus grands représentants de l'expressionnisme abstrait, tendance Néo-Dada et comme le précurseur du Pop Art, étiquette que l’artiste partage avec le peintre Jasper Johns, avec lequel il a une longue collaboration artistique.

Ses réalisations vont de la peinture à la gravure, en passant par la photographie, la chorégraphie et la musique.

A partir de 1962, Rauschenberg inclut dans ses peintures des photographies, transférées sur toile grâce au processus de la sérigraphie. Il ouvre ainsi l’œuvre à la question de la reproductibilité de l’image, au même moment qu’Andy Warhol. Comme les Nouveaux Réalistes en France, Rauschenberg pose la question de la différence entre l’objet d’art et l’objet du quotidien, et du rôle de l’artiste dans l’affirmation de l’art, à la suite de la réflexion pionnière de Marcel Duchamp.

En 2006, le centre Pompidou accueille pour la première fois ses œuvres dans une exposition baptisée « Combines ». Deux ans plus tard, Robert Rauschenberg décède à l'âge de 82 ans, à Captive Island en Floride.

  • For with Jack + by with, 1973, encre sur papier, 152 x 96 cm

For with Jack + by with, 1973, encre sur papier, 152 x 96 cm

Revenir à la liste



fleche-avenir fleche-passe